réflexion aide financière bourse

Les principales aides et bourses destinées aux étudiants

En tant qu’étudiant nous n’avons pas forcément les moyens de nous assumer. Nous pouvons être perdu dans la multitude d’aides et de bourses que les organismes nous proposent.

En général, les étudiants travaillent pour avoir un revenu à la fin du mois, ce qui leur permet de pouvoir subvenir à leurs besoins. N’hésitez pas à aller voir mon article destiné à ça.

Je vais vous partager les aides étudiantes que vous pouvez toucher facilement. Je ne parlerai donc pas des bourses à la réussite et autres primes qui tiennent compte des résultats.

L'aide personnalisée pour le logement
(tous types d'étudiants)

L’aide personnalisée au logement (APL) est une des plus connues des aides à percevoir. Pour les étudiants qui ne pourraient pas en bénéficier, elle est complétée par l’allocation de logement à caractère social (ALS). Depuis peu, la CNAF permet de faire toutes les démarches numériquement.

Le montant maximum de l’aide APL dépend en partie du lieu où vous habitez. A Paris, cela peut aller jusqu’à 350€ d’aide par mois.

Le montant de l’APL dépend:allocation familiale logo

  • du niveau de ressources de toutes les personnes vivant dans le logement
  • du nombre d’enfants et de personnes à charge
  • des dépenses de logement (loyer, remboursement des prêts et charges)
  • de la zone géographique

La bourse sur les critères sociaux n’entre pas en compte dans le calcul de l’APL. Vous pouvez simulez le montant de votre aide sur le site. Il faudra compter environ 8 semaines après avoir remplit votre dossier pour toucher les aides, alors prenez vous y à l’avance !

Les aides pour les études à l’étranger
(tous types d'étudiants)

Pour ceux d’entre vous qui ont une envie d’ailleurs, plusieurs dispositifs existent pour vous soutenir lors de votre séjour à l’étranger.

aides erasmus

Premièrement, la bourse Erasmus +, destinée aux étudiants qui partent étudier à l’étranger avec le programme erasmus. Elle sert à couvrir les frais du voyage et du séjour en Europe. «Son montant mensuel moyen est de 200 € pour une mobilité d’études et de 350 € pour une mobilité pour stage.»

Pour les étudiants boursiers, l’aide à la mobilité internationale assure la continuité de l’aide même après leur départ à l’étranger. La durée du séjour ne peut être inférieure à 2 mois ni supérieure à 9 mois consécutifs et le montant de l’aide est de 400 euros mensuels.

Les bourses sur critères sociaux
(étudiant non alternant)

L’aide étudiante par excellence. Les demandes de bourses sur critères sociaux sont à effectuer chaque année sur Internet (CROUS) au moment de la constitution du DSE (dossier social étudiant) du 15 janvier au 31 mai, pour la rentrée universitaire suivante.

Elles sont destinées aux étudiants de moins de 28 ans au 1er septembre de l’année universitaire, en formation initiale et dont les ressources familiales sont limitées (effectuez dès maintenant une simulation).Versées sur 10 mois, elles se décomposent en 8 échelons (un de moins qu’en 2015-2016 car l’échelon 0 a été supprimé).

La bourse est versé chaque fois sachant qu’une année scolaire est égale à 10 mois. Par exemple, pour un échelon 1, l’étudiant touchera environ 166€ par mois.

En voici les montants par an.

Les bourses sur les critères sociaux 2016-2017
 Échelon  Montant des bourses
 0 bis  1.009 €
1  1.669 €
2  2.513 €
3  3.218 €
4  3.924 €
5  4.505 €
6  4.778 €
7  5.551 €
La prime d'activité
(étudiant avec revenus)

La prime d’activité, complément de revenu pour les bas salaires, est accessible aux 18-25 ans, y compris les étudiants, à condition de satisfaire aux conditions de ressources.

La prime d’activité a finalement été étendue à tous les étudiants (et non qu’aux salariés), qu’ils aient le statut d’étudiant salarié, d’apprenti ou de stagiaire, à condition qu’ils soient majeurs. Mais si une majorité des étudiants répond à ces critères, la condition de revenus exclut la plupart d’entre eux.

En effet, il faut un minimum de 893,25 euros mensuel dans les 3 derniers mois précédent la demande  pour un étudiant et un maximum de 1500 euros net par mois en en tant que jeune actif.

Depuis le 5 février 2016, le complément de salaire est versé tous les 5 mois. À titre d’exemple, une personne célibataire sans enfant exerçant un mi-temps (0,5 fois le SMIC, soit jusqu’à 570 €) pourra toucher 246 € de prime.

Vous pouvez faire votre simulation en ligne ici.

L'aide mobili-jeune
(étudiant alternant)

L’aide mobili-jeune est une aide au logement qui permet de prendre en charge une partie du loyer d’un jeune en formation en alternance. C’est une petite aide qui est toujours bonne à prendre.

Pour pouvoir bénéficier de l’aide, il faut réunir les 4 conditions suivantes :

  • avoir moins de 30 ans
  • être en formation en alternance (apprentissage ou professionnalisation) dans une entreprise du secteur privé non agricole
  • l’entreprise doit cotiser au dispositif dit 1% logement (c’est le cas de toutes les entreprises de 20 salariés et plus)
  • percevoir des revenus inférieurs ou égaux au Smic mensuel brut (1 480,27 €). Le salaire à prendre en compte est celui inscrit sur le contrat d’alternance

Il faut aussi présenter sa demande d’aide mobili-jeune au plus tard :

  • le jour de son 30e anniversaire
  • dans un délai de 6 mois à compter de la date de démarrage du cycle de formation
  • ou dans les 3 mois précédant la date de démarrage du cycle de formation

L’aide prend en charge une partie mensuelle du loyer dans la limite de 100 €. Vous pouvez tester votre éligibilité sur le site d’astria.

N’hésitez pas à mettre en commentaire les autres aides que vous connaissez pour que je les détaille dans cette article ! 😉