Travailler quand on est étudiant: mon exemple

Travailler quand on est étudiant: mon exemple

Avoir un job étudiant à côté des études est devenu très courant. C’est en 2013 que je suis entré dans les études supérieures. Qui dit études supérieures, dit frais. Mis à part les étudiants boursiers qui doivent dépenser 5€ et les alternants, tous les autres ont généralement au moins l’école à financer. Que ce soit pour le loyer, la voiture, les études, les frais de la vie courante… nous devons tous un jour ou l’autre y faire face en tant qu’étudiant. Si vous avez des parents qui vous aident ou si vous, en tant que parent, vous avez la possibilité d’aider vos enfants, vous avez de la chance ! (Même si ce n’est pas toujours une question de chance, mais vous m’avez compris).

Maintenant je m’adresse à tous les étudiants envieux d’avoir de l’argent à la fin du mois.

73% DES ETUDIANTS TRAVAILLENT POUR FINANCER LEURS ETUDES

Ce fut le titre d’une étude du célèbre site « l’Etudiant ». Je ne suis pas un fanatic des études car tous les jours il en sort des dizaines sur tout et n’importe quoi. Mais basons nous sur celle-ci, vous pouvez voir les détails ici. Même si je pense que le chiffre est un peu élevé, cela ne m’étonnerait pas qu’en réalité il y ait plus de la moitié des étudiants qui travaillent, ne serait-ce que pendant les vacances.

graphique job étudiant travaille

Pour ma part je n’ai pas eu de difficulté à trouver mon premier job car j’en avais besoin et donc j’étais motivé pour en avoir un (je vous expliquerai pourquoi c’est facile d’avoir un job quand on est motivé).

J’avais un poste au Subway près de chez moi, classique pour un job étudiant. Je l’ai trouvé en cherchant sur LeBonCoin par tout hasard, mais je comptais faire un tour des environs dans tous les cas. J’aurais aimé qu’un bienfaiteur vienne jusqu’à moi et qu’il me dise « ne t’inquiète pas Maxime, je vais te verser un salaire rien que pour toi ! » mais la réalité est tout autre chose.

Alors oui je faisais des horaires assez soutenues, je terminais à minuit en semaine alors que je commençais les cours à 8h le matin… Mais je venais à peine d’entrer dans le monde des études supérieures et je ne savais pas ce que c’était. Je gérais donc mal mon temps avec le travail à côté !

A l’époque j’étais à Sophia Antipolis (vers Nice). Au bout de 3 mois j’ai quitté ce job car je ne pouvais plus continuer ainsi, j’avais contracté un prêt étudiant + le loyer + les autres frais obligatoires, c’en était trop pour ce début de formation. Je ne savais pas m’organiser et c’était une erreur de passer du lycée à ce rythme là. J’ai quitté l’école où j’étais (Skema) pour revenir à l’université de Toulon.

A partir de là je n’avais plus de job, je devais rattraper 3 mois de licence maths (parce que oui je suis revenu pour faire une licence maths) et j’étais de retour chez ma mère. L’avantage c’est que je n’avais plus de loyer à payer, que je pouvais apprendre de mon erreur et que l’école était quasiment gratuite comme j’étais boursier.

DE RETOUR SUR LA RECHERCHE DE JOB ÉTUDIANT

Après ma petite expérience, je n’ai plus voulu travailler dans un fast food, c’était trop de stress car je ne travaillais pas le weekend mais uniquement la semaine (oui je voulais mes weekends, j’étais encore dans la peau du lycéen). Du coup j’ai cherché le genre de travail que je pouvais faire et je me suis intéressé aux cours particuliers. Je n’avais AUCUNE expérience dans ce domaine, et j’insiste bien sur le AUCUNE car j’ai très souvent entendu mon entourage me dire « je ne donne pas de cours car je ne sais pas faire ». C’est un très bel exemple de pensé limitée, je dis que ne sais pas faire donc je n’essaie pas.

J’ai donc fait une « étude de marché » pour voir si ça pouvait être rentable en postant une publication sur le bon coin. A l’époque j’avais mis 12e/heure et je donnais des cours pour le collège et lycée (uniquement mathématique/physique pour le lycée comme c’était mon domaine), mais vous pouvez très bien vous concentrez sur le collège ! D’ailleurs mes premiers élèves étaient TOUS des collégiens contrairement à ce que je pouvais penser. Maintenant il ne restait qu’à donner les cours au rythme que je voulais. J’avais 3 élèves que j’aidais pour les maths, la bio, le français et l’anglais (tu connais le niveau d’anglais exceptionnel que tu peux avoir en sortant du bac).

cours particulier lycée

Et à ma surprise je leur ai apporté une grande aide quant aux devoirs et aux cours qu’ils avaient car je maîtrisais ce que je leur faisais apprendre (encore heureux pour moi). Ma méthode était de donner des exercices en rapport avec le cours qu’ils étudiaient. Nous les corrigions ensemble et je leur expliquais leurs erreurs si jamais il y en avait, puis ensuite nous travaillions leurs lacunes.

Tout ça pour vous dire que je pouvais sortir 300e par mois avec des cours à 15e/h et 2/3 cours par semaine, un peu d’audace et de motivation ! Imaginez si j’étais resté sur « je ne sais pas faire donc je ne fais pas »… Il faut juste savoir se bouger ! Et penser qu’il y a trop de concurrence est une pensé limitée. Essayez et vous verrez !

DÉFINIR SES OBJECTIFS

Maintenant que j’avais trouvé une petite planque que je pouvais moduler comme je voulais, je souhaitais gagner plus d’argent pour subvenir aux besoins du moment. Pour vous situer, j’étais en milieu de deuxième année de licence SI (n’hésitez pas à aller voir ma page de présentation). Honnêtement, les cours particuliers c’est bien, mais vous ne pouvez pas gagner énormément si vous faites des études à côté. Même si 15e de l’heure c’est un très bon taux horaire, les élèves sont souvent disponible qu’après 17h j’ai eu des difficultés à en trouver qui veuillent travailler après 21h. Mais faites vous votre propre expérience.

Me voilà donc repartit dans la recherche de job. Pour m’assurer un travail pour l’été, j’étais prêt à travailler n’importe quand (j’ai débuté mes recherches vers janvier). Il n’a pas fallu longtemps pour que Quick et McDonalds m’acceptent mais je les gardais qu’en dernier recours. J’ai continué à chercher et je me suis tourné vers les grandes surfaces qui proposent une multitude de job étudiant (caissier, mise en rayon, déstockage…).

carrefour

J’ai été pris comme hôte de caisse à Carrefour, j’étais un peu pessimiste quant au job. A ma grande surprise on était pas moins de 15 étudiants !!

Les « plus » que j’ai pu en tirer: salaire constant, mutuelle, participation, 13eme mois, ticket restaurant (oui oui même en tant qu’étudiant), soutient moral avec les autres étudiants (quand tu finis à 22h le vendredi, mieux que Subway), proximité de l’université, salaire triplé le dimanche. Les seuls désavantages que j’avais c’était de ne plus avoir de vacances et de samedi. Bon j’exagère, mes horaires étaient flexibles, on pouvait faire du 35h pendant les vacances ou bien rester sur la base contrat qui était souvent entre 15h et 20h. Concernant les samedis, j’avais généralement soit ma matinée, soit ma soirée et quand je n’avais pas ma soirée je finissais à 21h30, pas de quoi râler.

A force de travailler on s’habitue aux vacances inexistantes, ça m’a laissé de très bon souvenirs car on était 15 dans le même cas et on sortait souvent ensemble. Même si le job en lui même n’est pas exaltant, ce n’est qu’un job temporaire. Mais bon, cerise sur le gâteau, vous voyez ce moment rare où un employé en roller passe à côté de vous dans une grande surface ? Et bien ça aurait pu être moi si vous étiez sur Toulon !!

CARACTÈRE A ADOPTER POUR TROUVER UN JOB ÉTUDIANT

Revenons sur les jobs étudiants. Rappelez-vous, je vous ai dit que c’était facile de trouver un job étudiant quand on est motivé. J’entends déjà certains d’entre vous se dire que la motivation ne fait pas tout. J’aurais envie de vous répondre que vous avez raison MAIS que si vous êtes motivé comme je l’entends, il y a 2 cas pour ceux qui ne trouvent pas de travail: soit il n’y a vraiment aucun job étudiant dans votre ville (normalement toutes les villes étudiantes sont au moins de moyenne taille donc quasiment impossible), soit c’est que vous n’êtes pas prêt à réellement travailler, du moins pas à côté de vos études.

Selon vos objectifs, vous pouvez très bien avoir envie de travailler 25h par semaine comme avoir envie de travailler uniquement quand ça vous chante. Pour être efficace dans vos recherches, il faut que vous cerniez les vôtres. Si votre plan est d’avoir un petit revenu et de moduler vos horaires comme vous le voulez, essayez les cours particuliers. Lancez vous, faites au moins un cours, et uniquement après vous pourrez dire si c’était difficile ou non.

En revanche, si votre plan et d’avoir un salaire, il faudra sûrement chercher au niveau des CDI / CDD étudiants. Je ferai sûrement quelques interviews d’étudiants qui concilient job étudiant et études pour vous montrer d’autres exemples que le mien. Pour cela, il faut être motivé à travailler.

Être motivé c’est:

  • Faire des recherches au moins tout les 2 jours sur internet
  • Faire le tour des commerces du coin en déposant votre cv au manager ou à l’accueil (entreprise de manutention du style de Chronodrive, grande et petite surface, fast-food, magasin de toutes sortes (Décathlon…)
  • Être conscient que vous devrez prendre de votre temps personnel (quitte à faire des compromis)
  • Faire plusieurs cv et lettres de motivation
  • Ne pas se limiter aux 500 mètres autour de chez vous
  • Accepter de travailler après 21h en semaine et de travailler le samedi (même si ce n’est pas obligatoire, au moins vous y serez préparé)

Si vous remplissez toutes ces conditions, je peux vous assurer que vous mettez toutes les chances de votre côté. Plus vous enlèverez de point, moins vous aurez de chance selon moi. Je sais que certains étudiants pensent que travailler à côté des études c’est faire une croix sur sa vie étudiante. Moi je pense que ces personnes là sont complètement à côté de la plaque.

En me prenant comme exemple, j’ai pu travailler, avoir ma licence avec mention, être président du bde de ma fac, faire de la danse et voyager. Alors n’ayez pas d’idées reçues pré-construites et testez par vous même ! Je continuerai à dire que tant que vous n’aurez pas essayé, vous ne pouvez pas réellement donner votre avis.

A côté des jobs étudiants, n’hésitez pas à demander les aides étudiantes auxquelles vous êtes éligible ! J’en parle dans mon article où je décris les principales aides et bourses étudiantes.

Dites moi si l’article vous a aidé et quel job étudiant vous occupez !! 🙂